La meuf inspirante du mois #1 : Eloïse Bouton / Dans la peau de… en 10 questions

Eloïse Bouton est une journaliste et militante féministe  française. Elle a fondé, il y a un an le site Madame Rap qui présente des rappeuses du monde entier. Nous l’avons rencontrée pour un interview fun et engagé !

Lise : Tu prends la place d’Hollande le temps d’une semaine, quels sont tes projets?

Eloïse : Je fais voter la PMA, change la loi sur l’exhibition sexuelle et fais un Skype avec Obama.

Lise : On te propose d’être dans la peau de Drake pendant une journée, tu fais quoi ?

Eloïse : J’enregistre un titre pour Madame Rap, leur donne 300 000 $ et je couche avec Rihanna. (Rires)

eloise-bouton-la-meuf-a-frange-interview-2

Lise : Will Smith t’offre le choix de te glisser dans un des personnages qu’il a joué dans sa carrière, lequel choisis-tu ? Pourquoi ?

Eloïse : The Fresh Prince of Bel Air sans hésitation ! Pour, toutes les phases de danse.

Lise : Tu peux remonter le temps et participer à une soirée avec Basquiat et Andy Warhol, quels sujets de conversation aborderas-tu ?

Eloïse : New York, David Bowie et la place des femmes dans l’art.

Lise : T’es invitée au Festival de Cannes, t’es plutôt costume ou robe ?

Eloïse : Costume et seins nus !

Lise : Quelle citation aurais-tu aimé avoir écrite ? En quoi te correspond t-elle ?

Eloïse : « When she talks I hear the revolution » de Bikini Kill. Parce que quand j’entends des femmes raconter les difficultés qu’elles rencontrent et que je vois leur courage et l’injustice de notre société, ça me donne envie de faire la révolution.

Lise : Si t’avais pu te téléporter au XXème siècle et rencontrer Simone De Beauvoir, qu’est-ce que tu lui aurais dit ?

Eloïse : « Vous pouvez me présenter Violette Leduc ? »

Lise : La condition des femmes au XXIème siècle, ça t’inspire quoi ?

Eloïse : L’envie de me battre encore pour nos droits.

Lise : Selon toi, est-ce qu’un homme peut être féministe ?

Eloïse : Oui bien sûr, s’il croit que l’égalité des droits entre les femmes et les hommes, est « déconstruit ».

Lise : Quel message souhaites-tu faire passer aux lectrices/lecteurs de « La meuf à frange » ?

Eloïse : Avec ou sans frange, soyons solidaires.

#Lameufafrange

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>