Cure de sébum : elles nous racontent leurs expériences !

Pendant le confinement, nous avons dû changer notre mode de vie, notre façon de consommer et anticiper le futur. Des idées éthiques et saines tels que le no bra (ne plus porter de soutien-gorge), le no poo (plus de shampoing), la fabrication de son propre pain, la pratique du Yoga ont envahi la toile. Et parmi elles, nous avons pu voir éclore : la cure de sébum. 

Lorsque je me suis intéressée à ce concept, j’ai pu trouver de nombreux articles soulignant les bienfaits de cette cure sans forcément de témoignages à l’appui. J’ai alors lancé un appel à témoignages sur mon compte IG : @lameufafrange pour en récolter ! Aurélie, photographe dans l’Aveyron, Sarah, chargée de mission dans la réduction des déchets à Toulouse et Jeanne, juriste en droit des marchés publics à Arles,  ont accepté de me raconter leurs expériences respectives.

Le déclic

 Aurélie : Depuis le confinement, je suis d’avantage présente sur les réseaux sociaux (IG : @mapetitemaison_nature) et j’ai pu voir passer cette fameuse cure de sébum. Je me suis donc renseignée sur son déroulement : comment faire ? Les bienfaits ? Vu que je ne sortais pas du tout, je me suis dit que j’allais la tester. J’ai surtout regarder des comptes IG notamment @lecoindesnaturelles . De là, j’ai fait la cure pendant 1 mois jusqu’à que le sébum atteigne les pointes.

Sarah : J’ai les cheveux bouclés, fins et très secs ! Je cherchais sur Internet des tutos pour faire des soins naturels avec peu d’ingrédients car j’étais chez mes parents pendant le confinement et ne pouvais pas aller dans un magasin bio. Au fur et à mesure de mes recherches, je suis tombée sur un article concernant la cure de sébum ! Elle était conseillée pour les cheveux bouclés !

Jeanne : J’ai maltraité mes cheveux pendant quelques années. Malgré le fait que je connaissais déjà la cure de sébum, je n’avais jamais eu l’occasion d’en faire une ! Le confinement m’a permis de faire du télétravail et de ne pas sortir de chez moi. Après avoir lu un article sur la cure, j’ai pris la décision de la suivre !

Je me suis lavée les cheveux avec un shampoing doux sans soin et masque. Je les ai brossés matin et soir de la racine vers les pointes avec une brosse en poils de sanglier. J’avais la chance d’en avoir une !

 Dans l’article, ils spécifiaient que le gras devait arriver aux pointes, c’est ce que j’ai fait. J’ai mis 15 jours pour que cela se produise. Ils étaient doux et soyeux. Ce n’était pas du tout odorant.

 

Les raisons

Aurélie : Je me lavais les cheveux deux fois par semaine, ce qui n’est pas beaucoup. Ils sont épais donc ils ne graissent pas trop vite. Je me suis dit qu’après la cure, j’aimerais pouvoir me les laver une fois par semaine. Je voulais voir mes cheveux plus résistant, plus fort, plus doux !

Sarah : J’avais les cheveux très secs car je revenais du Mexique donc ils avaient pris le soleil et étaient abimés. Je voulais vraiment qu’ils soient nourris et avoir du volume ! Les gens voient vraiment cette cure comme un soin miracle ! Même les coiffeurs en parlent et la conseillent ! J’aimais bien l’idée de produire mon propre soin ! C’était vraiment en accord avec ma démarche éthique !

Jeanne : Je voulais réguler les lavages en les espaçant car c’est un cercle infernal, plus on les lave, plus ils graissent !

Coiffure d’Aurélie pendant la cure 

L’évolution de la cure semaine par semaine

 Aurélie : Je ne pensais pas tenir un mois entier ! Avant de faire la cure, dès que j’avais les cheveux gras, j’étais embêtée et je les lavais.

Les 4/5 premiers jours, mes cheveux étaient vraiment gras au niveau des racines. La deuxième semaine, il s’est étendu sur les longueurs. Je trouvais que mes cheveux étaient brillants… Je n’ai pas compris pourquoi ! J’avais l’impression de ne plus avoir de gras sur les cheveux. J’en faisais ce que je voulais : je les attachais, détachais…  Les deux autres semaines, il était vraiment basé sur les pointes.

Je n’ai pas eu envie d’arrêter pendant les 2 premières semaines ! Tous les jours, je faisais des coiffures avec des foulards, des headbands pour me sentir féminine. Je conseillerais aux personnes qui ont peur d’avoir la sensation de gras de les attacher.  

Sarah : À la fin de la première semaine, ils commençaient à devenir gras mais sans plus ! La deuxième semaine, ils l’étaient vraiment !

En les brossant, matin et soir, ça me stressait car je perdais beaucoup de cheveux mais c’était tout à fait normal ! En plus de ça, je n’avais plus de boucles car ils devenaient lisses et sans volume ! C’était un peu la cata ! (rires)

La deuxième semaine était un peu longue avec des cheveux vraiment gras ! Lors de la troisième et quatrième semaine, ils se sont auto-régulés et tout s’est bien passé ! Les longueurs ont aussi commencé à absorber et j’avais l’impression que mes cheveux régressaient ! Il me tardait que la cure se finisse pour voir le résultat !

Jeanne : J’ai senti qu’ils étaient moins odorants pendant la cure. C’était peut-être psychologique car j’y faisais moins attention ! Ils étaient plus aérés en les brossant matin et soir !

Je n’ai pas eu de démangeaisons par rapport aux cheveux sales que j’ai déjà eu auparavant ! Je les avais en chignon la plupart du temps. Quand je devais sortir, je n’ai eu aucun problème car ils n’avaient pas l’apparence de cheveux sales. J’étais confinée seule donc ça passait. S’il n’y avait pas eu le confinement, je ne pense pas que je l’aurais fait !

Portrait de Sarah pendant la cure

Les difficultés

 Aurélie : Je conseille de changer régulièrement la taie d’oreiller. J’avais surtout peur d’avoir des démangeaisons car j’ai des problèmes de peau comme l’eczéma. Mais je n’ai rien eu de tout ça !

Chez certaines personnes, après le premier shampoing post-cure, des pellicules peuvent apparaître.

Sarah : Après le sport, cela peut être compliqué avec la sueur car tu ne peux même pas te mettre de l’eau dessus ! (rires)

Hors confinement, les deux premières semaines auraient été compliqué et je ne me serai pas vu aller avec mes cheveux gras au travail ! Avec mes réunions, mes animations, je n’aurais pas assumé !

Jeanne : Je n’ai pas rencontré de difficultés particulières ! J’étais contente de voir mes cheveux soyeux et brillants !

Coiffure d’Aurélie pendant la cure 

À quand la prochaine ?

Aurélie : Oui je pense que dans l’année, je réitérerai la cure ! Depuis le confinement, j’ai changé mon mode de vie et cela ne me posera pas de problèmes de la faire hors confinement.

Sarah : J’ai été très contente du résultat et me demande quand je pourrais réitérer la cure  !

Jeanne : Je pense reproduire l’expérience assez régulièrement. Peut-être tous les 6 mois/1an.

Chevelure de Sarah post-cure 

Post-cure : les bienfaits

Aurélie : Je suis déçue du premier shampoing car je l’avais mal fait ! Je pense qu’il faut en faire deux car j’avais des endroits gras après les avoir séchés !

Concernant les bienfaits, je dirais : brillants, doux, démêlés, moins secs au niveau des pointes.

Pendant la cure, j’ai eu un déclic et je suis passée aux produits naturels ! Je fais désormais mon shampoing solide.

Sarah : Après la cure mes cheveux sont devenus doux avec du volume ! J’étais super contente du résultat ! Mes boucles étaient super bien définies ! J’avais l’impression d’avoir mis une mousse coiffante dans mes cheveux ! (rires)

Je recommande vivement à toutes de franchir le pas ! (rires)

Jeanne : J’ai fait la cure avec deux autres copines ! J’ai une copine qui est blonde et je pense qu’elle l’a vécu différemment car c’était plus visible ! Elle avait l’impression d’avoir un tie and dye ! (rires)

Je suis très contente de l’avoir fait car mes cheveux sont en meilleure santé ! Maintenant, j’utilise moins de masques alors qu’avant j’en faisais assez souvent car je perdais de gros morceaux de cheveux ! Ils ne sont plus du tout cassants et plus beaux !

Portrait de Sarah post-cure 

Des évolutions ?

Aurélie : J’ai fini la cure il y a 3 semaines ! Ils sont plus forts qu’avant ! Je me rends compte parfois qu’au bout d’une semaine, ils ne sont toujours pas gras !

Sarah : Ça a fait quasiment 3 semaines que j’ai fait la cure, j’ai toujours le même volume et  mes boucles sont toujours bien définies ! Par contre, elles commencent à être sèches ! Je fais donc mes masques habituels !

Ma prochaine étape serait de passer au : No poo (plus de shampoing) et de remplacer le shampoing  par des poudres !

Jeanne : Ils sont toujours aussi doux depuis que j’ai arrêté et mettent beaucoup plus de temps à graisser !

Portrait de Jeanne post-cure 

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Résoudre : *
26 + 18 =